Hugo la brocante et ses amis se démènent

Publié le par Les Francas de Meurthe et Moselle

Hugo, Quentin et Victor ont pour projet de partir en vacances dans les Vosges début juillet, avec d’autres enfants. C’est pourquoi ils tenaient des stands à la brocante des Francas.

quentin-et-hugo-membres-tres-actifs-de-l-atec-de-mercy-le-b.jpg

Hugo était en pleine forme et très motivé le jour de la brocante organisée à l’espace Aragon d’Audun-le-Roman par le périscolaire des Francas. « J’ai vendu des peluches, des DVD, une horloge, des poupées, des livres et d’autres choses encore. » Le jeune garçon, aidé par son frère Quentin, était aux petits soins pour ses clientes. Son stand était pourvu d’objets donnés par des parents. Membres d’une Atec Les deux garçons sont membres d’une association temporaire d’enfants citoyens (Atec) à Mercy-le-Bas. Un peu plus loin, c’est Victor, âgé de 9 ans, président de l’Atec d’Audun-le-Roman, qui vendait des boissons et des gâteaux. Ensemble, ils ont comme projet de partir en vacances début juillet à Xonrupt, dans les Vosges, pour faire du camping, du kayak, du karting et bien d’autres activités. Financer une partie du séjour Ils seront une dizaine d’enfants encadrés par deux adultes. Pour financer cette sortie, les enfants organisent différentes manifestations, à l’image de cette brocante. « Ils sont acteurs à part entière de leur projet », explique Aurélie Gummel, directrice du périscolaire audunois. Le bénéfice de la location des tables pour la brocante, des ventes de gâteaux et de boissons, et les objets donnés par les parents et revendus à très bas prix par Quentin, Hugo et ses camarades des Atec de Mercy-le-Bas et d’Audun-le-Roman, permettront de financer une partie de leurs vacances. Les enfants ont fait des demandes de devis pour chiffrer le coût du séjour, de l’hébergement, du transport et des activités et finalisent l’équilibre de leur budget. Une Atec permet à un groupe d’enfants soutenu par un adulte référent, de s’essayer à la pratique associative avant même la majorité. C’est un premier pas vers l’engagement, la démocratie participative et la citoyenneté. Ses statuts portent sur un projet mené par un groupe d’enfants ou d’adolescents. Elle est donc temporaire, et sera dissolue à la fin de l’action. Elle permet d’obtenir un statut et les outils nécessaires à la démarche d’un projet. Pour les enfants d’Audun et Mercy-le-Bas, c’est une chance qu’ils ont su saisir !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article